Les esclaves de Katmandou

le
15
Des candidats au départ dans les locaux d'une agence de recutement.
Des candidats au départ dans les locaux d'une agence de recutement.

2,5 millions d'ouvriers népalais travaillent dans les pays du Golfe et en Malaisie, sous contrat temporaire. Et ils sont 400 000 à partir chaque année. Ils reviennent généralement au pays au bout de deux ou trois ans, leurs économies en poche. Mais l'expérience peut tourner à l'enfer. Pour des centaines d'entre eux, l'emploi tant espéré est un rendez-vous avec la mort, et ils feront le voyage retour en soute..., dans un cercueil. À l'aéroport international de Katmandou, au moins deux "colis" funèbres sont réceptionnés chaque jour. Main-d'oeuvre bradée sur un marché globalisé, les migrants népalais sont comparés aux esclaves des temps modernes. Un trafic humain et une exploitation sauvage, orchestrés par les agences de recrutement de Katmandou. À l'aube, un homme attend à l'aéroport de Katmandou. Ganesh Bahadur Karki, 38 ans, est venu réceptionner le cercueil de son neveu qui est arrivé dans la nuit d'un vol en provenance de la Malaisie. Voici son témoignage.

"Je viens du village de Bigyakharka, dans le district de Kotang, à l'est du Népal. Cette région montagneuse est très pauvre. Nous sommes issus de familles de paysans. Il y a si peu d'opportunités professionnelles que beaucoup d'hommes partent travailler dans les pays du Golfe et en Malaisie. Chaque village compte des dizaines de jeunes à l'étranger.

Au Népal, si on se débrouille vraiment bien, on peut se faire 50 ou 100 dollars par mois...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 le dimanche 29 déc 2013 à 21:07

    eh oué .. et ici on bloque tout un secteur pour une rallonge de 2% donc les 3/4 partiront en charges sociales et impôts ..!!

  • janaliz le lundi 16 déc 2013 à 18:06

    Cela ne vous rappelle rien : "COKE EN STOCK !"

  • M363422 le lundi 16 déc 2013 à 09:23

    On a ci dessous une série de posts-illons de la plus basse espèce, ce qui s'explique par le fait qu'ils sont "émis" par ce qu'il y a de pire comme "auteurs". Méprisables donc

  • M1343167 le dimanche 15 déc 2013 à 22:10

    Venez en France, on vous donne de l'argent pour rien fou tre et vivre à nos crochets !! Situation de plus en plus lamentable vis à vis des travailleurs!!

  • M8412500 le dimanche 15 déc 2013 à 22:00

    venez en FRANCE vous gagnez de l'argent sans travaillé

  • knbskin le dimanche 15 déc 2013 à 19:55

    Ouaip, 2445joye ! En France, on leur donne la même rémunération qu'en Arabie Saoudite, mais sans rien faire, et il y a des tas d'organisations qui vont leur expliquer qu'ils sont victimes de "racisme" et les aider à nous gruger - légalement. :(

  • 2445joye le dimanche 15 déc 2013 à 19:25

    Et c'est également le cas de ces Africains qui embarquent pour Lampedusa sur des embarcations indignes d'une sortie de pêche, et qui finissent au fond de la mer, ou à Paris.

  • knbskin le dimanche 15 déc 2013 à 14:51

    .../... Ca doit être à peu près la situation des Pakistanais dont on parle. On comprend qu'ils cherchent fortune en d'autres lieux, comme mes ancêtres d'ailleurs ! ;)

  • mucius le dimanche 15 déc 2013 à 14:36

    Et aussi qu'une "organisation" soit derrière ces suppressions de posts.

  • mucius le dimanche 15 déc 2013 à 14:35

    Avant la mondialisation ces personnes crevaient de faim au sein de leur merveilleuse culture traditionnelle faite d'agriculture biologique, d'air sain, de communautés villageoises solidaires, de respect de la nature etc blablabla (écolo)... Ces gens en fait nous disent que leurs cultures traditionnelles c'est de la m... et qu'ils veulent vivre comme nous.