«Les entreprises sont en alerte rouge fiscale»

le
0
INTERVIEW - Le retrait du projet de taxe sur l'EBE est salué, mais son remplacement par une nouvelle hausse de l'impôt sur les sociétés pénalise les entreprises, explique Philippe d'Ornano, président de l'Asmep-ETI, le syndicat des entreprises de taille intermédiaire. » Recul du gouvernement sur la taxation des entreprises

LE FIGARO - Vous dénonciez le projet de taxe sur l'excédent brut d'exploitation (EBE). Êtes-vous satisfait de sa suppression?

Philippe d'Ornano - C'est une bonne décision de ne pas créer encore une nouvelle taxe en France. Mais dans le même temps, on s'achemine vers une hausse de l'impôt sur les sociétés (IS) pour compenser la suppression de cette taxe sur l'EBE.

Avez-vous des détails sur cette sur taxation de l'IS?

Non aucun. Mais c'est déjà la deuxième hausse de l'IS que nous subissons. La première, qui devait être provisoire, se maintient depuis trois ans pour t...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant