Les entreprises se bousculent pour émettre des obligations

le
0
Les entreprises profitent de taux d'intérêt tombés très bas pour faire provision de liquidités à moindre frais.

C'est une première pour une entreprise française. Ce mercredi, GDF Suez a émis des obligations (700 millions de livres, soit 820 millions d'euros) à 50 ans. Il y a quelques jours, EDF avait déjà surpris en émettant, elle, à 40 ans. Depuis quelques semaines, comme ces deux grands groupes, les entreprises se pressent pour emprunter sur les marchés obligataires. Et souvent sur des durées inhabituellement longues: Total et France Télécom à 12 ans, CNP à 30 ans...

«Les entreprises n'ont pas forcément besoin de capitaux nouveaux. Mais les taux d'intérêt sont tombés si bas qu'elles ont aujourd'hui une occasion unique de sécuriser à bon compte leurs financements», observe Éric Pictet, directeur du bureau de la société de gestion Muzinich à Paris. Elles font donc provision de liquidités, en profitent pour rembourser des prêts bancaires, ou encore pour rééchelonner leur dette. À peu de frais: pour un emprunt à 30 ans, Total a par exemple promis un taux d'int

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant