Les entreprises louent moins de bureaux

le
0
Les locations de bureaux en Ile-de-France ont reculé de 30% depuis le début de l'année.

Un coup d'arrêt comme on n'en avait pas vu depuis la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008. Les locations de bureaux en région parisienne ont plongé de 30% au cours des trois premiers trimestres. Résultat, elles plafonnent à 1,3 million de m2 contre 1,6 million l'année dernière à pareille époque. «La demande est en baisse en raison de la torpeur des grandes transactions dont le volume a reculé de moitié», analyse Romain Coste, directeur général de l'activité location de bureaux chez le conseil en immobilier d'entreprise, CBRE.

En clair, les grandes entreprises qui font le gros dos ne changent pas de locaux et du coup, les grandes surfaces de 5000 m2 et plus ne trouvent plus preneur. Autre tendance lourde: les localisations les plus prestigieuses (le quartier central d'affaires dans le VIIIe arrondissement de Paris et dans une certaine mesure La Défense et Saint-Denis) restent prisées.

La vente d'immeubles de bureaux se porte un peu mieux

En revanche, la frilosité du marché se fait terriblement ressentir sur les marchés secondaires en première et deuxième couronne. Ce marasme est dû à la montée continue du chômage au cours du premier semestre. Et le redémarrage économique constaté depuis la rentrée n'a pas encore porté ses fruits.

La conséquence? Pour la première fois depuis le début des années 2010, la barre des deux millions de m2 de bureaux loués en Ile-de-France ne devrait pas être atteinte cette année. «On escompte un volume d'1,8 million de m2», souligne Romain Coste. Seule consolation, la vente d'immeubles de bureaux se porte un peu mieux. Depuis début 2013, le volume des transactions a atteint 10,6 milliards d'euros en hausse de 14%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant