Les entreprises, inégales devant la hausse du prix du gaz

le
0
Alors que les petites entreprises subissent des hausses des tarifs réglementés au moins égales à celles des ménages, les grands groupes bénéficient de la baisse des prix sur le marché libre du gaz.

Aux côtés des ménages français qui subissent une hausse d'environ 5% des prix du gaz depuis le 1er avril, les entreprises, elles aussi, voient leur facture augmenter. Les moins gourmandes d'entre elles («petites chaufferies») subissent une hausse de 5%, les plus consommatrices (grandes chaufferies») de 6%. Pas franchement une bonne nouvelle, alors que les tarifs français du gaz aux entreprises (9,19 euros par giga joule) sont déjà supérieurs à la moyenne européenne (8,90 euros par GJ), relevait Eurostat en juillet dernier.

Chimie et hôtellerie

Toutefois, toutes les entreprises ne sont pas touchées par la hausse des tarifs réglementés pratiqués par GDF Suez. «Les plus grandes consommatrices, comme les grands noms de la chimie ou de l'hôtellerie, ne recourent plus à l'opérateur historique, explique Jacques Percebois, directeur du CREDEN (Centre de recherche en économie et droit de l'énergie). Elles négocient avec leurs fournisseurs alternatifs en fonction des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant