Les entreprises high yield résistent à la crise

le
0
(NEWSManagers.com) - Dans un environnement macro-économique toujours très fragile en Europe, les notations défavorables devraient augmenter dans le secteur du corporate non financier high yield dans toute la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), selon une étude publiée le 10 janvier par l'agence Moody's (" EMEA High-Yield Non-Financial Corporates : 2011/12 Review and Outlook" ).

Toutefois, ajoute Moody's, le taux de défaut, qui s'est maintenu à moins de 3% en 2011, ne devrait pas augmenter dans des proportions " spectaculaires" en 2012. En effet, dans son analyse du taux de défaut, Moody' s prend en considération l' amélioration du profil de liquidité des entreprises notées de même qu' un profil d' amortissement de la dette plus favorable dans le sillage de leurs précédentes activités de refinancement. Néanmoins, l'agence de notation s' attend à une hausse plus rapide du taux de défaut sur le marché des prêts à effet de levier (" leveraged loans " ) qui concerne des entreprises non notées.

Le marché des émissions s'est tari au second semestre en raison des inquiétudes sur la dette souveraine mais sur l'ensemble de l'année, le secteur, grâce à la forte activité du premier semestre, a émis un montant record de 70 milliards de dollars, contre un précédent record de 65 milliards de dollars en 2010.

En 2012, le marché sera un marché d'acheteurs, estime Moody's. Compte tenu d'options de financement réduites, les émissions de haut rendement pourraient intégrer des modalités plus favorables aux investisseurs, y compris une tarification plus intéressante, des structures plus conservatrices et une transparence accrue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant