Les entrepreneurs indiens vont chercher du charbon en Australie

le
0
(Commodesk) Lassés de ne pas trouver auprès de la compagnie nationale, Coal India, le charbon nécessaire à faire tourner leurs usines, les entrepreneurs indiens commencent à investir dans les mines australes.
Et dans l'immensité australienne, acheter une mine peut vous obliger à construire 500 km de voie ferrée. C'est l'option qu'a retenu le groupe indien GVK dans le Queensland . Connecter la future mine du bassin de Galilée au quai d'embarquement lui reviendrait à 6 milliards de dollars.
En comptant la mise à niveau du port, comptez 11 milliards. Heureusement, le vice-président de GVK, Sanjay Reddy a trouvé une héritière locale comme partenaire, Gina Rinehart, de la dynastie des Hancocks.
L'exploitation du filon devrait produire 60 millions de tonnes annuelles, avec 250 ans de réserves. Ce serait la plus grande mine de charbon d'Australie.
Evidemment, l'aventure fait des jaloux. Deux autres compagnies australiennes qui travaillaient depuis cinq ans sur le projet de rail font de la surenchère en faisant appel ? à des capitaux chinois.
Le bassin minier de Galilée, 274.000 km2, est probablement suffisant pour quatre compagnies, pourvu qu'elles parviennent à s'entendre sur le moyen d'arriver au port.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant