Les enseignants grecs en grève pour la rentrée

le
0
Du primaire à l'université, ils protestent contre les nouvelles coupes budgétaires qui amputent le budget de l'Éducation de150 millions d'euros. Médecins, pharmaciens et même militaires manifesteront aussi ce mercredi.

Athènes

Le cartable, les cahiers et la trousse de stylos sont prêts: la prérentrée a bien eu lieu, mardi en Grèce, avec la bénédiction religieuse orthodoxe traditionnelle et la distribution des emplois du temps. Mais ce mercredi, pour leur premier jour d'école, la plupart des enfants grecs resteront chez eux.

Les instituteurs des écoles publiques sont en grève. Ils ne sont pas les seuls. Les enseignants du secondaire et les professeurs d'université suivent le mouvement pour protester contre les nouvelles coupes budgétaires.

«Les salles de classes sont dans un état pitoyable, nous n'avons pas de matériel, l'école n'a pas assez d'argent pour payer l'eau et l'électricité», s'insurge Rigoris Kaloumiris, professeur de chimie dans un lycée d'Athènes. «On va devoir enseigner en manteau cet hiver. Ce n'est pas humain. Avec les restrictions budgétaires, il n'y a plus de professeurs pour les cours de soutien scolaire», se désole-t-il.

«Moins de 1000 euros par mois après...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant