Les enseignants du privé satisfaits de leur métier

le
0
Leur vision de l'éducation se rapproche de celle des enseignants du public.

On est loin de l'image souvent dépréciée liée aux métiers de professeur. Les enseignants du privé sont satisfaits de leur métier, au point que 56% d'entre eux recommanderaient le métier à leurs enfants. Selon une enquête de l'Ifop menée auprès de 503 enseignants de l'enseignement catholique, ils sont à plus de 90% satisfaits de leur relation avec les élèves et 82% choisiraient de nouveau ce métier si c'était à refaire. Le lien avec les parents et les avantages du métier, notamment les congés, sont plébiscités. Les candidats aux concours, dans le privé comme dans le public, sont pourtant paradoxalement de moins en moins nombreux, au point qu'Éric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique, s'inquiète d'un risque de «pénurie »: d'ici 2020, plus de la moitié des enseignants vont partir en retraite.

Tout n'est pas rose en effet dans le privé. Si les professeurs considèrent que leur métier est enrichissant et permet de se sentir utile, d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant