Les enquêteurs face au défi de la messagerie cryptée Telegram

le
0
Les enquêteurs face au défi de la messagerie cryptée Telegram
Les enquêteurs face au défi de la messagerie cryptée Telegram

La messagerie cryptée Telegram, utilisée par le jihadiste Rachid Kassim pour téléguider des attentats en France, est considérée comme l'un des moyens de communication préférés du groupe Etat islamique, posant un défi de taille aux enquêteurs et aux autorités.Lancée en 2013, cette application gratuite pour smartphone, qui promet "vitesse et sécurité", permet d'échanger messages, photos, et vidéos avec ses contacts, soit à deux, soit avec un groupe (jusqu'à 5.000 personnes). Elle permet aussi la création de chaînes, comme sur Youtube, pour diffuser des messages. Elles peuvent être publiques ou accessibles seulement sur invitation.C'est via cette messagerie que le jihadiste de l'organisation Etat islamique (EI) Rachid Kassim appelle depuis plus de six mois avec véhémence ses quelque 330 abonnés à commettre des attentats, en publiant notamment une liste de cibles à viser et des scénarios à mettre en ?uvre.Parmi ses abonnés: Larossi Abballa, qui a assassiné un policier et sa femme à Magnanville (Yvelines) en juin, les meurtriers d'un prêtre en juillet dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, et plus récemment des membres du commando de femmes arrêtées en région parisienne la semaine dernière.Si son audience paraît limitée, c'est parce qu'il a fait le choix de restreindre l'accès à son compte, accessible seulement sur invitation, afin d'échapper à la surveillance des autorités. Pour autant, des dizaines de groupes pro-EI se chargent de diffuser ses messages, décuplant ainsi son audience."Des groupes qui pullulent et qui disparaissent dès lors que l'un des membres apparaît suspect à son administrateur", explique un enquêteur. "L'infiltration est possible mais elle demande d'être un bon acteur et d'avoir de grandes connaissances culturelles et religieuses pour arriver à faire illusion." L'application est même recommandée par l'EI ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant