Les enjeux du groupe B

le
0
Les enjeux du groupe B
Les enjeux du groupe B

Vu qu'aucune équipe n'est encore définitivement qualifiée ou éliminée dans cette poule serrée, la dernière journée va être primordiale. Et comme chacun a son avenir entre les pieds, il devrait y avoir de l'action… Avec un Bale qui confirme et une Angleterre enfin conquérante ?

L'Angleterre veut terminer le travail


Les Three Lions leaders et totalement maîtres de leur destin avant le dernier match de groupe, c'est un petit miracle. Loin d'être "emballants" comme lors de leur première mi-temps contre la Russie soi-disant réussie, les Anglais ont galéré pour récupérer quatre points. Mais en renversant le score contre le Pays de Galles dans les derniers instants (alors qu'ils avaient été menés), la confiance est sans doute revenue. Bref, les "Rosbifs" ont une chance en or de conserver leur première place et se taper un des meilleurs troisièmes (qui, à cette heure, est impossible à connaitre ; Irlande du Nord ? Roumanie ? Tchéquie ? Albanie ?) en huitièmes. Pour ça, il suffit qu'ils gagnent face à l'emmerdante Slovaquie, ou qu'ils prennent un point sans que le Pays de Galles ne l'emporte dans l'autre rencontre. Mais en réalité, les supporters osent croire que l'objectif est un peu plus élevé. L'idée, c'est quand même de réaliser un match plein et maîtrisé de bout en bout, avec un score de plus d'un pion d'écart et sans goal décisif inscrit dans le temps additionnel. Pas évident dans une poule où les quatre équipes ont pour le moment marqué à chaque confrontation.

La Bale est dans le camp gallois


C'est le moment. Guidés par un Gareth Bale en feu sur coups de pieds arrêtés – deux coups-francs inscrits sur trois tentatives –, les séduisants Gallois, absents des grandes compétitions depuis 1958, peuvent se qualifier les doigts dans le nez s'ils ne font pas les cons. En face, la Russie n'a franchement pas montré grand-chose. Or, un point pourrait suffire aux Dragons pour garder la deuxième place (si la Slovaquie ne bat pas l'Angleterre), qui leur donnera le droit de défier le deuxième du groupe F (la Hongrie, l'Islande ou le Portugal, voire l'Autriche) à Nice. Et pourquoi ne pas voir plus haut ? En récoltant trois unités, Bale & Compagnie pourraient profiter d'une éventuelle contre-performance des voisins anglais pour choper la première place. Quant aux soldats de Poutine, tout reste jouable (hormis la position de leader) : en cas de victoire liée à une défaite de la Slovaquie (ou de l'Angleterre, suivant dans ce cas le goal-average particulier), ils deviendraient numéro deux. Et même si la Slovaquie…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant