Les enjeux d'un vote historique

le
0
Pour l'économiste et historien Nicolas Baverez, ce qui se joue ce dimanche est rien de moins que le maintien, au prix d'immenses efforts, de la France dans le peloton de tête des pays développés... ou son inexorable déclin.

La Ve République est un régime conçu pour l'action en temps de crise. Le président de la République, qui incarne la nation et répond du pouvoir de l'État, en constitue la colonne vertébrale. Son élection structure le système politique tout en mettant les citoyens en situation d'examiner les grands enjeux de l'heure et de décider de leur destin. Or, l'élection présidentielle de 2012 se présente comme une dangereuse dérobade. Jamais depuis les années 1930 la France n'a été aussi affaiblie, notamment vis-à-vis de l'Allemagne, et aussi en porte-à-faux par rapport à l'économie mondiale et à l'environnement international. Jamais depuis les années 1930 la classe politique n'a fait preuve d'une telle légèreté et le débat public ne s'est enfermé dans un tel déni du réel. Les Français ne s'y trompent pas. Leur forte mobilisation du premier tour, avec un taux de participation de 80%, témoigne d'une conscience aiguë de la gravité de la situation et du caractère

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant