Les «enfants verts», nouvelle arme des Farc

le
0
Une vidéo de la police colombienne montre des adolescents utilisés par la guérilla pour mener des attaques-suicides. Leur corps a été peint en vert pour qu'ils se fondent dans la nature.

Les autorités colombiennes n'ont eu de cesse d'accuser les Farc d'embrigader des enfants et des adolescents dans leur guérilla. Une vidéo diffusée lundi par la police locale a mis au jour une nouvelle pratique, dont on ignore encore si elle est isolée ou généralisée: l'utilisation de ces mineurs pour commettre des attaques-suicides.

La police de la province de Santander, proche de la frontière avec le Venezuela, a en effet été attaquée par un adolescent dont le corps était peint en vert. En actionnant une charge explosive, il a tué sept policiers, mais a également perdu la vie. Selon sa morphologie, il devait avoir 17 ans. Près de lui, les forces de l'ordre ont retrouvé une jeune fille de 14 ans également peinte en vert et portant sur elle des explosifs. En état d'anémie grave, elle a été transférée à l'hôpital. Les médecins n'ont pas réussi à la débarrasser de sa peinture verte, «qui semble aussi tenace qu'un tatouage».

Des commandos furtifs

La jeune f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant