Les enfants pauvres, grands oubliés des pays riches

le
0
Dans une école à Fantanele Cojasca, en Roumanie, en novembre 2014.
Dans une école à Fantanele Cojasca, en Roumanie, en novembre 2014.

Dans un bilan annuel, l’Unicef dénonce le fossé grandissant qui sépare les enfants des foyers les plus démunis du reste de la jeunesse dans les pays développés. Et plaide pour une lutte ciblée contre ces inégalités.

Ce sont les plus vulnérables. Les enfants les plus démunis, loin d’être aidés ou protégés, voient leur situation se dégrader. Conditions de vie, santé, éducation, bien-être… les 10 % des enfants les plus pauvres sont de plus en plus laissés pour compte dans les pays riches, selon l’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance. A de rares exceptions près, les progrès en vue de réduire les inégalités entre les enfants sont faibles, relève l’organisation internationale.

Tel est le constat établi par le Bilan Innocenti 13 (13e édition depuis une première sortie en 2000), un rapport rendu public, jeudi 14 avril, établi par le centre de recherche de l’organisation des Nations unies, situé à Florence (Italie), qui présente une vue d’ensemble des inégalités de bien-être entre les enfants de quarante et un pays de l’Union européenne et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le point de vue adopté par ce bilan est original car il n’étudie pas les écarts entre les plus pauvres et les plus riches mais s’attache au fossé qui se creuse entre le bas du tableau et la moyenne. « L’approche innovante est de mesurer la situation des enfants en bas de la distribution alors que d’habitude, les organismes et instituts travaillent sur une moyenne générale et l’évolution de celle-ci », avance Sébastien Lyon, directeur général d’Unicef France, qui organise une conférence à l’occasion du lancement mondial du Bilan Innocenti 13, jeudi matin à Paris.

Entendre ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant