«Les enfants nés par PMA sont standards»

le
0
Mercredi, Amandine, le premier bébé éprouvette français, né en 1982, a accouché d'une petite fille. Le Pr René Frydman, qui réalisa la fécondation in vitro de la mère d'Amandine, a pratiqué l'accouchement à l'hôpital Foch de Suresnes.

Le Figaro - Amandine a voulu rendre public son accouchement pour dire aux autres enfants nés de la procréation médicalement assistée (PMA) qu'il était possible d'avoir un bébé de manière naturelle par la suite. Existe-t-il beaucoup de publications scientifiques qui se sont penchées sur le sujet?

René Frydman - À ma connaissance, non, il n'y en a pas. Statistiquement, on retrouve les mêmes problèmes de stérilité chez les enfants nés de la PMA que chez les autres. Il s'agit d'une population standard, autrement dit, les enfants issus de la PMA sont les mêmes que les autres. Ils ont, comme les enfants conçus de manière naturelle, 25% de chances d'avoir un enfant quand ils le souhaitent. Après...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant