Les enfants mal protégés face à la multiplication des écrans

le
0
Le Défenseur des droits préconise de ne pas laisser un enfant seul avec une tablette numérique avant trois ans.

Les tout-petits nourris au numérique, adeptes du digital avant l'âge de l'école, de la parole, voire de la marche, sont de plus en plus nombreux. À 10 mois, Emma gribouille déjà sur la tablette familiale. Enzo, 22 mois, est capable de choisir lui-même son dessin animé préféré sur Internet. Les plus jeunes profitent-ils véritablement de ces interactions avec les écrans? À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant, le 20 novembre, Marie Derain, Défenseure des enfants auprès du Défenseur des droits, pose la question dans le rapport qu'elle remet au président de la République.

Subjugués par l'aisance technologique de leurs petits, les parents font dans leur majorité l'économie de ce questionnement. 76 % d'entre eux considèrent que c'est une bonne chose que les plus jeunes enfants se familiarisent de plus en plus tôt avec les no...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant