Les enfants du Pélican

le
0
Les enfants du Pélican
Les enfants du Pélican

C'est son succès personnel. En l'espace de dix-huit mois à la tête de Manchester United, Louis van Gaal aura au moins réussi à embrasser les traditions de formation du club. Face à Arsenal, dimanche, le Pélican a été porté par un gamin de 18 ans et a lancé deux autres gosses en fin de rencontre. Histoire de porter à quatorze son nombre d'enfants et de confirmer, un peu plus encore, que l'arrivée de Mourinho à United n'aurait aucune logique.

C'est une soirée comme une autre pour Ron Jamieson. L'homme, approchant la soixantaine, rentre de sa journée de travail, passée à sillonner l'autoroute M60 dans le sud de Manchester. Ron est chauffeur de poids lourd la semaine et gère, dans son temps libre, la Fletcher Moss Rangers Soccer School, fondée en 1986. Cette année-là, au début du mois de novembre, Sir Alex Ferguson débarquait à Manchester pour reprendre en main le mythe Manchester United. Une institution pourrie de l'intérieur par le drinking club emmené par Robson, Whiteside et McGrath. Ferguson va alors s'atteler à assainir le groupe, lui imposer ses règles et en changer le fonctionnement grâce à de jolis chèques pour s'attacher les services de Steve Bruce et Brian McClair d'abord, Mark Hughes, Paul Ince ou encore Gary Pallister plus tard. Jusqu'à soulever la FA Cup en 1990 face à Crystal Palace, la C2 en 92, puis enfin un titre de champion en 93 et un doublé en 94. Le système Ferguson se met petit à petit en place et United retrouve ses premières couleurs depuis la fin de l'ère Busby. Jusqu'à l'été 1995 où après les flirts ratés avec les étoiles Overmars et Baggio, l'Écossais va faire confiance à ses oisillons, les Fergie's Fledglings : Gary Neville, Phil Neville, David Beckham, Paul Scholes et Nicky Butt. Ryan Giggs, lui, cavale déjà depuis quelque temps chez les grands. Leur première sortie commune, à Villa Park (1-3), se résumera en quelques lignes : "Vous ne pouvez gagner quoi que ce soit avec des enfants." Rien, si ce n'est onze couronnes nationales, trois League Cup, trois FA Cup et deux étoiles de champion d'Europe sur ton maillot. Manchester United a eu ses Busby Babes et ses Fergie's Fledglings. Et si le monstre venait d'accoucher d'une nouvelle portée ?

Manchester United, une identité en question

14 jeunes lancés depuis août 2014


Jeudi soir dernier, en sortant de son camion, Ron Jamieson n'a pas cessé de recevoir des appels. Il se précipite alors dans son salon et allume la lucarne posée dans le coin de son salon : battu une semaine plus tôt dans le froid d'Herning face au FC Midtjylland (1-2), Manchester United est en…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant