Les enfants de Montigny sur la route criminelle de Francis Heaulme ?

le
1
Francis Heaulme lors d'une reconstitution, le 3 octobre 2006, à Montigny-lès-Metz.
Francis Heaulme lors d'une reconstitution, le 3 octobre 2006, à Montigny-lès-Metz.

"Il y a longtemps, un dimanche, je passais dans une rue, c'était dans l'Est. Il y avait des maisons sur la gauche. À droite, il y avait un talus et une voie de chemin de fer. Deux gamins m'ont jeté des pierres lorsque je suis passé. Au bout de la rue, il y avait un stop, un pont et des poubelles. Je suis parti et, lorsque je suis revenu plus tard, j'ai vu les corps des gamins morts près des wagons. Il y avait aussi des policiers et des pompiers." Ce sont les souvenirs confiés par Francis Heaulme à l'adjudant Jean-François Abgrall, qui l'interrogeait sur un autre crime, en 1992. À l'époque, sa déclaration est consignée sans mener à aucune piste. Personne n'a fait le rapprochement avec le meurtre de deux enfants de 8 ans, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, retrouvés sur le talus d'une voie ferrée, le crâne fracassé à coups de pierre, le 29 septembre 1986, à Montigny-lès-Metz. "Il y avait déjà un coupable pour ces crimes. De fait, l'affaire n'existait plus", explique Jean-François Abgrall. Les enquêteurs croient avoir trouvé le coupable quand ils arrachent des aveux à Patrick Dils, un apprenti cuisinier de 16 ans, fragile et introverti. Patrick Dils sera condamné deux fois pour ce double meurtre, à la perpétuité en 1989 puis à 25 ans de réclusion en 2001, avant d'être définitivement acquitté en 2002 au bout de quinze ans de prison. "Je suis tranquille pour Montigny" Ce sont d'ailleurs les proches du jeune homme, convaincus de son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 29 mar 2014 à 00:09

    Dans ce cas de figure, la justice est impuissante...On ne saura jamais la vérité ...