Les encours de la gestion d'actifs de Natixis dépassent les 800 milliards d'euros

le
0

(NEWSManagers.com) -

La gestion d'actifs du groupe Natixis a enregistré une année exceptionnelle en 2015. Les actifs sous gestion ont dépassé la barre des 800 milliards d'euros pour s'établir à 801 milliards d'euros, soit une progression de 66 milliards d'euros d'une année sur l'autre, a annoncé le groupe dans la soirée du 10 février. La collecte nette s'est élevée à 33 milliards d'euros après 28 milliards d'euros l'année précédente. Natixis a pu ainsi dégager un bénéfice net en hausse de 18% en 2015 à 1,34 milliard d'euros, lui permettant ainsi de poursuivre sa politique d'acquisition amorcée l'an dernier. Les revenus de la filiale cotée du groupe BPCE ont progressé de 16% à 8,7 milliards d'euros.

Grâce à la performance de la gestion d'actifs, le pôle Epargne du groupe, qui comprend outre la gestion d'actifs, l'assurance et la banque privée, dépasse en 2015, comme en 2014, " les objectifs du plan stratégique en termes de collecte, de croissance des revenus et de rentabilité" , indique un communiqué. Les revenus du pôle progressent de 25% à change courant (13% à change constant) sur 2015 à 3,51 milliards d'euros, avec une hausse de 29% des revenus de la gestion d'actifs à 2,75 milliards d'euros. Le revenu avant impôt du pôle ressort en forte croissance sur l'année, de 41% à change courant (28% à change constant) à 1,15 milliard d'euros.

Dans le détail, la collecte nette de la gestion d'actifs s'élève à 3 milliards d'euros au quatrième trimestre 2015, dont +6 milliards d'euros en Europe et -3 milliards d'euros aux États-Unis dans un environnement difficile pour l'industrie sur les Mutual Funds. Sur l'ensemble de l'année, elle atteint 33 milliards d'euros dont plus de 20 milliards d'euros collectés en Europe et 12 Md€ aux États-Unis. Sur un an, les actifs sous gestion progressent de 9% et s'établissent à 801 Md€ au 31 décembre 2015. Outre la collecte, la progression des encours découle d'un effet change positif de 44 Md€, d'un effet périmètre positif de 1 milliard d'euros et d'un effet marché négatif de 12 milliards d'euros.

La gestion d'actifs a ainsi poursuivi son développement en s'appuyant sur son modèle multi-boutiques qui permet de construire une offre performante et adaptée à l'environnement. Les stratégies " Alternatives " à fortes marges progressent fortement, avec une collecte nette de 10 milliards d'euros en 2015, et sont notamment déployées par DNCA (acquisition consolidée depuis le 30 juin 2015), H20, Alpha Simplex, AEW, Mirova, NGAM Private Equity. Le développement de la Gestion d'actifs est également porté par une contribution en hausse de la plateforme de distribution centralisée, qui, grâce à son approche " solution " intégrée permettant de construire une relation globale et diversifiée avec le client, a enregistré en 2015 une collecte brute de 91 milliards d'euros hors monétaires. En deux ans, la collecte nette en Gestion d'actifs atteint 61 milliards d'euros pour un objectif 2014-2017 de 75 milliards d'euros.

" Deux ans après son lancement, le plan New Frontier est en bonne voie. Le dynamisme commercial et l'implication de toutes nos équipes ont permis la progression des revenus de nos trois métiers coeurs et une hausse significative de leur rentabilité. Le déploiement de notre modèle " asset light " , au coeur de notre stratégie, s'est traduit en 2015 par une forte croissance des métiers de l'Epargne, en Gestion d'Actifs, qui connait une année record, tout comme en Assurance. Le développement des franchises de la BGC (Banque de grande clientèle) notamment à l'international, ainsi que le succès de la mise en oeuvre d'O2D (" originate to distribute" ), matérialisé par une forte progression des volumes originés, et une baisse des risques pondérés démontrent notre capacité à construire pour nos clients des solutions de financements efficaces. Renforcer notre capacité d'accompagnement de nos clients dans leur développement est au coeur de notre stratégie New Frontier. C'est le sens de la nouvelle étape que nous franchissons aujourd'hui avec le projet d'acquisition de PJS aux Etats-Unis, et le renforcement de notre franchise M&A, après la création de Natixis Partners en France et en Espagne " , commente Laurent Mignon, directeur général de Natixis, cité dans un communiqué.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant