Les employés d'Air France devraient payer plus cher leurs billets

le
5
Les employés d'Air France devraient payer plus cher leurs billets
Les employés d'Air France devraient payer plus cher leurs billets

Les hôtesses, stewards et pilotes d'Air France n'habitent pas à Orly ou Roissy ! La moitié des personnels navigants commerciaux et le tiers des pilotes résident en province et rejoignent leur poste de travail à Paris en… avion. Et c'est pour ça que le projet de la direction d'augmenter les prix des billets à tarifs réduits concédés au personnel d'Air France est un sujet explosif. Pourtant, la compagnie a osé l'aborder ce jeudi. Elle a annoncé aux syndicats son intention de réduire les «facilités de transport» accordées à ses employés. Gain espéré : 15 à 20 millions d'euros par an.  

Le dossier a été abordé lors d'un point sur les «mesures d'économie complémentaires» à celles contenues dans le plan «Perform 2020», actuellement en discussion. Xavier Broseta, le directeur des ressources humaines du groupe Air France, a annoncé «une augmentation du prix des billets» pour les employés qui, jusqu'à présent, bénéficient de remises conséquentes, a indiqué à une source syndicale. «Ils ne sont pas rentrés dans le détail, on n'arrive pas à voir le prix par billet» qui résulterait d'une telle réforme, car il y a une grande «diversité» de calculs selon les situations personnelles, a relevé ce représentant syndical.

Un sujet très sensible

La direction n'a pas souhaité s'exprimer sur ce sujet, qualifié de «très sensible» par les syndicats de navigant. Le SNPL Air France, syndicat majoritaire chez les pilotes, est tout aussi réticent. «Le billet que vous prenez pour les vacances de temps en temps, ça reste marginal» en matière de pouvoir d'achat, explique Emmanuel Mistrali, porte-parole du syndicat. Mais l'augmentation «non négligeable» du prix des billets posera problème «à tous les collègues qui habitent la province et viennent travailler à Paris».

La baisse continue de la recette unitaire (par siège ou par passager au kilomètre), accentuée au printemps, complique le retour à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • MIKE3000 le vendredi 3 juil 2015 à 07:21

    Est ensuite il faut s’attaquer à EDF, SNCF, RATP, POLITIQUES, ETC! ...

  • M8688259 le vendredi 3 juil 2015 à 01:50

    @ HAROLDS : vous sortez les chiffres du chapeau tel un magicien! Balivernes.

  • a.tomasi le vendredi 3 juil 2015 à 01:10

    Non . Un CDB long courrier ne gagne pas 120.000 e. par an mais 220.000 ( Avant impôts ) et il le mérite ......

  • HAROLDS le vendredi 3 juil 2015 à 00:27

    3e le billet au lieu de 2 est un sujet sensible pour un pilote qui gagne 120000e par an

  • Georg47 le vendredi 3 juil 2015 à 00:17

    Normal