Les émissaires africains somment Gbagbo de partir

le
0
Une délégation de chefs d'État de la région a demandé au président ivoirien de céder le pouvoir

Un Casque bleu a été blessé à la machette et un véhicule incendié lors de l'attaque mardi d'un convoi de l'ONU à Abidjan. L'affrontement a eu lieu alors qu'une délégation des chefs d'État africains - les présidents béninois, sierra-léonais et cap-verdien -, était venue enjoindre une nouvelle fois à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir et lui rappeler la décision de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) d'utiliser la «force légitime» pour obtenir gain de cause. Leur feuille de route était claire : «Ils iront parler au président Gbagbo pour lui faire comprendre et essayer d'obtenir de lui de partir sans attendre», a affirmé le ministre béninois des Affaires étrangères. Ils ont également rencontré le président élu Alassane Ouattara.

Avant même cet entretien, Laurent Gbagbo avait clairement laissé entendre qu'il ne céderait sur rien, même à ses pairs. Ce voyage apparaît plus comme une concession faite aux pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant