Les Émirats arabes unis, eldorado pour le « made in France »

le
0

Les entreprises françaises peuvent profiter d'investissements massifs dans les infrastructures à Abu Dhabi et Dubaï.

Le golfe Persique est une zone stratégique pour l'export français. Globalement, au Moyen-Orient, Bercy espère une hausse des exportations de 66 % d'ici à 2022. En tête, les Émirats arabes unis, qui sont déjà le premier client de l'Hexagone dans la région. La manne pétrolière d'Abu Dhabi avec ses deux fonds souverains assis sur 655 milliards de dollars, ainsi que le hub régional, touristique et logistique, de Dubaï attisent la convoitise des entreprises françaises.

Un an après la visite de François Hollande, la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, effectue un déplacement de trois jours aux Émirats et à Oman pour vendre le «made in France». Il s'agit de consolider les positions dans un marché de plus en plus concurrentiel. Si l'Hexagone dégage un excédent commercial - 3,5 milliards d'euros d'exportations contre 1,2 milliard d'impor...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant