Les embarrassants faux doctorats de Christiane Taubira

le
1
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Christiane Taubira ferait partie de ceux qui mentent sur leur CV. C'est ce qu'affirme le magistrat Philippe Bilger dans son dernier ouvrage Contre la justice laxiste, à paraître le 2 avril. "Elle a laissé dire, et ne l'a jamais contesté dans l'espace médiatique, qu'elle avait deux doctorats, l'un en économie, l'autre en ethnologie. (...) Pourtant, de ceux-ci, pas le moindre indice, pas le plus petit début de commencement de preuve !" écrit-il. L'avocat en veut pour preuve que, sur le site de données theses.fr, aucune trace de thèse soutenue par Christine Taubira ne peut être retrouvée. Cette accusation, révélée par Rue89 vendredi, a été largement reprise sur les réseaux sociaux et par plusieurs sites d'extrême droite.

Contacté par Rue89, le cabinet de la ministre des Sceaux affirme que la polémique n'a pas lieu d'être, puisque la ministre n'a pas de doctorat, mais "un troisième cycle en économie, des études en sociologie et ethnologie et un cursus au Centre français de la coopération agricole (CFCA)", précise-t-il, ajoutant que Christiane Taubira n'a jamais dit elle-même qu'elle possédait ces diplômes. Aucun document officiel n'en fait d'ailleurs mention. Ni sa notice biographique publiée sur le site du gouvernement où la ministre est présentée comme "professeur de sciences économiques" ni dans le trombinoscope du gouvernement transmis chaque année aux médias, note le site d'information.

La faute aux journalistes

Pour le cabinet,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 le samedi 29 mar 2014 à 14:01

    affligeant, toujours plus bas...