Les élus russes veulent réduire l'influence étrangère dans la presse

le
0

MOSCOU, 17 septembre (Reuters) - Des parlementaires russes ont déposé une proposition de loi limitant à 20% la participation d'actionnaires étrangers dans les entreprises de presse russes afin d'y limiter les influences extérieures et afin de protéger "la souveraineté de l'information". Ce texte, dont une copie a été publiée mercredi, devrait renforcer le contrôle exercé par le Kremlin sur les médias russes qui dans leur grande majorité se sont ralliés au discours officiel de la présidence dans la couverture de la crise ukrainienne. Le gouvernement de Vladimir Poutine parle ouvertement d'une "guerre de l'information" dans laquelle Moscou est, selon lui, attaqué par les informations de la presse occidentale sur l'envoi d'armes et de soldats russes pour soutenir les séparatistes dans l'est de l'Ukraine. "La proposition de loi déterminera l'organigramme des médias. Elle vise en tout premier lieu à garantir la souveraineté de l'information en Russie et à limiter l'influence étrangère qui constitue une guerre de l'information contre notre pays", a expliqué le parlementaire Sergueï Jelezniak. Si le texte est adopté, il pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2016 et les actionnaires auront jusqu'au 1er janvier 2017 pour réduire leur participation dans les limites imposées. (Alexei Anishchuk; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant