Les éleveurs de bovins s'entendent avec Carrefour après des actions coup de poing

le , mis à jour à 21:46
0
Les éleveurs de bovins s'entendent avec Carrefour après des actions coup de poing
Les éleveurs de bovins s'entendent avec Carrefour après des actions coup de poing

De la banderole osée « Achetez de la merde » à la présence symbolique de tracteurs sur le bitume d'un parking... Le mécontentement des éleveurs de bovins a pris des formes diverses ce mercredi aux abords de supermarchés Carrefour. Les agriculteurs voulaient convaincre l'enseigne de remonter ses tarifs d'achat de viande. Cette contestation venait après celle des producteurs de lait à l'encontre de Lactalis. Et elle a porté ses fruits : un accord a été trouvé en début de soirée.

 

A l'appel du principal syndicat d'éleveurs bovins (FNB) soutenu par la première fédération d'agriculteurs, la FNSEA, des groupes de plusieurs dizaines d'éleveurs avaient manifesté dans plusieurs régions. « Carrefour voudrait payer le charolais au même prix que les vaches allaitantes alors que ça n'a rien à voir » en termes de qualité, avait notamment expliqué le président de la fédération départementale FDSEA 21, Fabrice Faivre, alors qu'une trentaine d'agriculteurs protestaient devant le Carrefour de Quétigny, près de Dijon (Côte d'Or).

 

« Juste prix à 4 € le kilo »

 

« Le juste prix serait de 4 € le kilo minimum et aujourd'hui quand tout va bien, on nous l'achète à 3,30 à 3,50 € le kilo », a-t-il dit en ajoutant que les éleveurs menaient « le même combat » que les producteurs laitiers avec Lactalis.

 

Sensibiliser aussi les consommateurs

 

Dans plusieurs cas, les manifestants ont même encouragé les clients à aller acheter leur viande dans le réseau Système U, qui s'est engagé en mai à revaloriser les prix de la viande bovine de 1 € le kilo pour les races dites à viande (Charolaise, Limousine, Blonde d'Aquitaine). « Système U est le seul grand groupe de distribution à jouer le jeu au niveau du prix d'achat de la viande aux éleveurs », a dit Olivier Boulat de la fédération régionale FRSEA dans l'Hérault.

 

« Toutes les races à viande ont vu perdre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant