Les éleveurs américains importent du maïs brésilien

le
0

Avec la sécheresse qui s'étend sur 88% des terres céréalières aux Etats-Unis, les producteurs de bétail n'hésitent plus à aller chercher l'alimentation de leurs cheptels en dehors des frontières.

Smithfield Food, le premier producteur de porcs américains, a conclu un accord de livraison de maïs brésilien, parce qu'il était proposé 12 dollars la tonne livrée en dessous de celui disponible aux Etats-Unis (-16%). La dernière récolte au Brésil était abondante, 70 millions de tonnes, tandis que celle des Etats-Unis tomberaient en dessous de 300 millions de tonnes, d'après l'International Grain Council.

Les céréaliers nord-américains s'alarment de la situation. Premier producteur mondial de maïs, les Etats-Unis n'avaient plus importé cette denrée depuis 2008, d'après les registres douaniers. 40% de leur récolte sert à fabriquer de l'éthanol, un tiers va à l'alimentation du bétail, et 13% sont exportées, souvent aussi pour nourrir des animaux à l'étranger.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant