Les élèves harceleurs privés de profil Facebook

le
0
Le ministère de l'Éducation nationale a signé un partenariat avec le réseau social pour éviter les cas de «cyber-harcèlement». Plus facile à dire qu'à faire.

En conclusion des «assises nationales» sur le harcèlement à l'école mardi, le ministre de l'Éducation, Luc Chatel, a annoncé que les comptes Facebook des élèves qui en harcèlent d'autres seraient fermés. Et ce, par le biais d'un partenariat avec le réseau social, qui permettrait de lutter contre le «cyber-harcèlement», un fléau qui se développe depuis plusieurs années en milieu scolaire.

Dans une interview donnée à Numerama mercredi, Facebook a expliqué être «ravi de pouvoir travailler avec le ministère de l'Éducation nationale et d'autres organisations en France» sur ce problème. Dans un premier temps, le réseau social avait annoncé n'avoir signé «aucun accord» avec le ministère, avant donc, de se raviser.

« Des lieux peu surveillés par les adultes »

Pour le ministère de l'Éducation, l'équation est très claire : Facebook ne doit pas devenir un prolongement du harcèlement à l'école. Ainsi, ceux qui s'amusent, par exemple, à créer un group

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant