Les élections prud'homales de 2015 sont supprimées

le
0
Celles de 2008, désertées, avaient coûté 100 millions.

Si les salariés recourent aux prud'hommes pour contester leur licenciement ou réclamer le paiement de leurs «heures sup», ils s'impliquent peu dans l'élection de ses 15.000 conseillers. Lors du dernier scrutin en décembre 2008, les trois quarts d'entre eux (et près de sept chefs d'entreprise sur dix) ne s'étaient pas tout bonnement déplacés pour voter. Décevant pour un scrutin qui coûte 100 millions à organiser. Michel Sapin a donc décidé d'arrêter les frais. Le ministre du Travail a écrit une lettre la semaine dernière aux huit organisations représentatives pour leur signifier la suppression de l'élection dont le premier scrutin remontait à 1979. À l'avenir, les conseillers prud'homaux ne seront plus élus mais désignés en fonction de l'audience nationale des différentes organisations patronales et syndicales.

Coté syndicats, cette audience est connue. Elle est le fruit des résultats obtenus, entre ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant