Les élections partielles, une série noire pour le PS

le
1
Depuis l'arrivée au pouvoir de François Hollande, la droite et le centre ont remporté presque toutes les élections partielles, même au plus fort de la crise à l'UMP. » VIDÉO - Duel UMP-FN au second tour à Villeneuve-sur-Lot

Elles se suivent et se ressemblent. Les élections législatives partielles sont pour le Parti socialiste une série d'échecs depuis qu'il a conquis le pouvoir. Dernière en date, ce dimanche: Bernard Barral, le candidat socialiste a été éliminé dès le premier tour à Villeneuve-sur-Lot lors du scrutin pour désigner un successeur à Jérome Cahuzac. François Hollande a estimé que ce piètre score (23%) était une «séquelle» du scandale financier dont est à l'origine l'ancien ministre. Mais les électeurs n'ont pas attendu les mensonges de Jérome Cahuzac pour se montrer sévères avec la majorité.

oJuin 2013: deux défaites pour la majorité à l'étranger

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 17 juin 2013 à 13:55

    Les élections partielles ont toujours été le reflet du futur, pas une seule exception.