Les élections municipales, comment ça marche ?

le
0
Mode d'emploi des élections municipales
Mode d'emploi des élections municipales

Élire son maire, les Français aiment encore ça. Les élections municipales - après la présidentielle - sont celles qui connaissent le moins d'abstentions. Il est vrai que débattre sur la construction d'un rond-point en centre-ville ou sur la présence d'un dos-d'âne devant une école maternelle intéresse légitimement plus la population que les batailles électorales stériles sur le plan national et dont l'issue du scrutin ne met pas un terme à la crise économique. OMC, Union européenne, jurisprudence et conventions internationales sont devenues les principaux centres de décision pour régir la vie publique. Ces entités fumeuses au fonctionnement complexe se sont substituées à l'État et ont contribué à démotiver le peuple à se rendre aux urnes. La preuve, les plus gros taux d'abstention surviennent souvent pour les élections européennes. Le citoyen se sent éloigné du pouvoir et constate qu'il n'a plus d'emprise sur la politique... excepté sur son maire, qui peut être aussi son voisin, son employeur, voire l'un de ses proches. La proximité est une valeur montante dans notre société et l'élection municipale en est l'un de ses plus beaux fleurons. Et un arrêté du maire hérisse davantage parfois les poils qu'une loi scélérate... Comment votre maire, qui peut être votre idole locale ou votre pire ennemi, est élu ? Voici le mode d'emploi.

Le Code électoral dissociait avant les communes de moins de 3 500 habitants des autres. La loi du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant