Les élections législatives d'avril reportées en Macédoine

le , mis à jour à 11:54
0
    SKOPJE, 24 février (Reuters) - Les élections législatives 
prévues en avril en Macédoine ont été reportées sous la pression 
de l'Union européenne et des Etats-Unis qui, après plusieurs 
mois d'impasse politique liée à une affaire de corruption, 
estimaient que les conditions d'un scrutin libre et honnête 
n'étaient pas réunies. 
    Les législatives ont été reprogrammées au 5 juin, a déclaré 
le Premier ministre Nikola Gruevski, même si le choix définitif 
de la date incombe au chef de l'Etat, Gjoge Ivanov. 
    Dans le cadre d'un accord conclu sous l'égide de l'UE l'an 
dernier, le gouvernement conservateur macédonien, sous le feu 
des critiques pour des écoutes téléphoniques illégales et une 
affaire d'abus de pouvoir, avait accepté d'organiser le scrutin 
législatif le 24 avril, avec deux ans d'avance. 
    En vue de ce calendrier, le parlement avait décidé de 
prononcer sa dissolution ce 24 février, après la démission de 
Gruevski. 
    Mais en janvier, le chef de l'opposition social-démocrate, 
Zoran Zaev, a fait savoir que son parti boycotterait les 
législatives pour protester contre le poids du gouvernement sur 
les médias. 
    Dimanche, la mission de l'UE en Macédoine -- pays candidat à 
l'UE, qui n'a pas encore entamé ses négociations d'adhésion -- 
et l'ambassade des Etats-Unis à Skopje ont jugé que les 
conditions d'un scrutin équitable n'étaient pas réunies 
actuellement. 
    Aussi, mardi soir, 83 des 123 députés du parlement ont-ils 
décidé de reporter la dissolution du parlement au 7 avril. Les 
40 autres députés se sont abstenus. "Nous avons passé un 
compromis", a dit Gruevski mercredi lors d'une conférence de 
presse.  
 
 (Kole Casule; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant