«Les Égyptiens se formalisent si on refuse leurs invitations»

le
0
RÉACTIONS - Au PS, seul Robert Badinter dit comprendre le choix de François Fillon de se rendre en Égypte. Les autres leaders de la gauche s'indignent. L'UMP défend le premier ministre.

L'opposition a été la plus rapide à faire part de son indignation mardi après la diffusion du communiqué de Matignon. «J'apprends avec consternation que les vacances privées du premier ministre en Egypte ont été financées par le président Moubarak ; décidément, on voit jour après jour combien le gouvernement a perdu le sens de l'esprit public», a déclaré la première secrétaire du PS Martine Aubry, en déplacement à Dakar. «Il y a manifestement un grave problème d'éthique collective et personnelle du gouvernement», a estimé pour sa part le porte-parole du parti Benoît Hamon, fustigeant «le feuilleton interminable des relations coupables de ce gouvernement avec des intérêts privés».

Jouant l'ironie, Europe Ecologie-Les Verts s'est demandé «combien de ministres» avaient «utilisé les services d''Air Dictature' pour leurs vacances au soleil». Dans un communiqué, Jean-Louis Roumégas, porte-parole d'EELV, dit désormais mieux «comprendre pourquoi le gouv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant