Les effets insidieux des conversations téléphoniques

le
0
Une étude explique pourquoi entendre quelqu'un téléphoner perturbe l'attention de tout l'entourage.

Il arrive souvent qu'on se retrouve à côté de quelqu'un qui téléphone avec son portable. Que ce soit dans le train, au travail, dans un lieu public ou dans une file d'attente, la personne parle comme si elle était toute seule. Même si le milieu est bruyant, sa conservation dérange tout le monde, prend toute la place et devient vite insupportable. Les personnes alentour se regardent, affligées: quand est-ce que ça va s'arrêter? Il ne reste plus alors qu'à demander à l'individu d'aller téléphoner ailleurs ou de se résigner à s'éloigner pour éviter toute dispute.

Pourquoi ce type de situation dérange-t-il tellement? «Parce qu'entendre la moitié d'une conversation capte beaucoup plus l'attention qu'un dialogue entre deux protagonistes», explique une équipe de psychologues pilotée par Lauren Emberson, de l'université américaine Cornell (Psychological Science, en ligne). Pour caractériser la conversation téléphonique, ils ont créé un néologisme: le «milogue 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant