Les éditeurs, victimes n°1 des logiciels piratés

le
0
INFO LE FIGARO - La France est la championne européenne de l'usage de copies illicites, pour un coût de près de 2 milliards d'euros.

Triste record. En France, plus du tiers des logiciels installés sur des micro-ordinateurs en 2010 étaient piratés, selon la dernière étude de Business Software Alliance (BSA), un groupement international d'éditeurs de logiciels. Cela représente une valeur commerciale de 1,9 milliard d'euros, sur un marché global estimé à 9,5 milliards d'euros. «Le marché des particuliers est pire que celui des entreprises, mais il est plus difficile à contrôler», souligne Éric Beaurepaire, membre du BSA.

Dans le monde, le piratage de logiciels génère un manque à gagner de 44 milliards d'euros et dix milliards pour la seule Europe. Les États-Unis sont le pays où la perte en valeur est la plus importante, soit 7,1 milliards d'euros. Mais dans certains «petits» pays européens, à la législation un peu souple et où le marché est encore peu développé, le taux de piratage frôle les 70%, comme en Bulgarie ou en Roumanie. Plus généralement, les pays émergents sont en pointe, av

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant