Les économistes doutent de la reprise prévue par Hollande

le
0
La majorité des experts parient plutôt sur un rebond fragile et très lent de l'activité.

En affirmant le 14 juillet, lors de son interview télévisée, que la reprise «est là», François Hollande a surpris. Il s'est refusé à suivre ceux qu'en privé il fustige de jouer les Cassandre. Son ambition est claire: combattre le «pessimisme» qui caractérise «depuis des années» la France. «Il y a l'assurance que le second semestre sera meilleur que le premier», a-t-il ainsi fait valoir.

Volontarisme, audace, imprudence? Alors que la France a traversé une période de récession en début d'année, qu'elle vient tout juste de perdre son dernier AAA et que le chômage continue d'effrayer les Français, la question se pose... «Ce n'est pas uniquement de la méthode Coué, répond un influent ministre. Le message de confiance est primordial dans une période comme celle-ci, où l'on perçoit des frémissements. On sait que la véritable reprise est pour mi-2014 ; mais d'ici là, la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant