Les économies chinoise et japonaise piquent du nez

le
0
Le ralentissement des deux plus grandes économies d'Asie s'accélère, illustrant leur vulnérabilité face à la crise de la zone euro et renforçant les craintes pour la croissance mondiale.

La production industrielle chinoise a progressé à son rythme le plus faible depuis trois ans au mois d'août, pendant que l'excédent des comptes courants japonais plongeait de 40,6% en juillet, ont annoncé simultanément Pékin et Tokyo ce matin. Ces nouveaux chiffres officiels font craindre une fin d'année encore plus difficile que prévu pour ces deux grands pays de la zone asie avec une révision à la baisse des perspectives de croissance. À ce rythme là, la Chine pourrait enregistrer en 2012 son taux de croissance annuel le plus faible depuis deux décennies pointent les économistes.

En août, l'industrie chinoise a progressé de 8,9% contre 9,2% le mois précédent, confirmant le ralentissement rapide de l'atelier du monde. Désormais, la plupart des secteurs industriels sont touchés par la faiblesse des importations dûe à l'atonie de la demande en Europe, premier partenaire commercial de la Chine. La dépendance vis-à-vis du Vieux-Continent est également une cause

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant