« Les écolos ne sont pas biodégradables »

le , mis à jour à 06:32
3
« Les écolos ne sont pas biodégradables »
« Les écolos ne sont pas biodégradables »

Député écologiste et maire de Bègles (Gironde), Noël Mamère, candidat à l'Elysée en 2002, avait obtenu 5,25% des voix (meilleur score des Verts à une présidentielle). Il a quitté EELV en 2013.

 

Comment expliquez-vous la gifle infligée à Cécile Duflot à la primaire écolo ?

NOËL MAMÈRe. Je n'imaginais pas qu'elle serait éliminée dès le premier tour. Cela en dit long sur la crise qui traverse tous les partis politiques, y compris le nôtre. Cécile a payé au prix fort d'avoir incarné ce parti. A son corps défendant, elle est devenue une institution, ce qui explique son rejet massif. Mais EELV ne peut pas se satisfaire de la passer par pertes et profits et de continuer comme ça. L'écologie politique doit s'interroger sur elle-même.

 

Voulez-vous dire que les écolos dévorent leurs propres enfants dès que l'un d'eux s'institutionnalise ?

C'est vrai, les écolos n'aiment pas beaucoup les têtes qui dépassent. Même Dany (NDLR : Cohn-Bendit) n'a pas échappé à cela, vite renvoyé à Bruxelles après son succès aux européennes.

 

Daniel Cohn-Bendit dit que Duflot doit sa défaite à son égocentrisme ?

C'est son avis. Elle a payé le fait de symboliser l'écologie politique telle qu'elle est devenue aujourd'hui, avec ses travers politiciens. Elle paie aussi pour les Placé, Pompili, De Rugy, Cosse qui ont abandonné le navire pour rejoindre le PS. Cela prouve que nous sommes arrivés à la fin d'un cycle.

 

Les écolos ont-ils encore un avenir politique ?

Ce qui compte n'est pas tant 2017, même s'il nous faut absolument un candidat pour marquer notre autonomie. Les écolos ne sont pas politiquement biodégradables, ni appelés à se faire inéluctablement manger par les socialistes qui ne savent même plus où ils en sont. Le succès ne reviendra pas demain matin, ni pour nous ni pour la gauche, sans reconstruction. Il faut nous réconcilier avec tout ce peuple de l'écologie qui nous a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a un mois

    En tout cas ils sont bien "dégradés"....

  • M8252219 il y a un mois

    Exacte ils sont autodégradables .

  • M415325 il y a un mois

    Avec la trahison des dirigeants sous Hollande tel que place qui ne voit que son profit il va y avoir besoin de courage pour rester dans un tel parti