Les écolos et le PS reprennent leurs négociations

le
0
Le socialiste Michel Sapin et Jean-Vincent Placé, numéro 2 d'EELV, ont été mandatés pour régler l'affaire. Une réunion entre les deux partis est prévue jeudi.

L'union de la gauche, version 2012, a-t-elle déjà vécu? La question est désormais posée. En assurant, lundi soir sur France 2, que s'il était élu à l'Élysée, il «préserverait la construction d'un EPR», un réacteur nucléaire de troisième génération, François Hollande a jeté un sérieux froid. «C'est ce qu'il a toujours dit», affirme son coordinateur de campagne Pierre Moscovici. Mais en pleine négociation entre le PS et les écologistes pour 2012, ça fait désordre. Depuis mardi, en tout cas, les Verts se demandent à haute voix si un accord de gouvernement avec le PS est toujours envisageable.

«C'est une provocation et cela fait que le contrat de gouvernement est remis en cause», rageait ainsi le député écolo de Paris, Yves Cochet, dans les couloirs de l'Assemblée nationale. Dimanche, Eva Joly avait pourtant prévenu le PS. «Il n'y aura pas d'accord si l'abandon du projet d'EPR à Flamanville n'est pas acté», avait lancé en substance la candidate d'E

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant