Les écolos confirment leur implantation

le
0
Le score des Verts (8,2% au niveau national) est jugé d'autant plus «honorable» que, traditionnellement, ce type de scrutin uninominal à deux tours est particulièrement difficile pour les écologistes.

Selon les résultats non définitifs, peu avant minuit, les listes Europe Écologie-Les Verts (EELV) étaient créditées de 8,2 % environ au niveau national. Pour les cantonales de 2004, puis de 2008, ils caracolaient à quelque 4 %. Sans attendre les résultats définitifs, Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV, qui se trouvait en début soirée à la Chocolaterie, le siège parisien des écolos, a voulu y voir «l'enracinement avéré» de son parti dans les territoires.

Un score jugé d'autant plus «honorable» que, traditionnellement, ce type de scrutin uninominal à deux tours est particulièrement difficile pour les écologistes. Compte tenu du score élevé de l'abstention, il leur fallait en effet quasiment dans tous les cantons atteindre plus de 25 % des voix pour espérer pouvoir se maintenir au second tour… Surtout, ils n'étaient présents «en autonomes» que dans 1 178 des 2 026 cantons renouvelables, tandis qu'ils faisaient listes commun

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant