Les écolos affrontent le Parti socialiste dans trente cantons

le
0
«Il n'y aura aucune triangulaire face à la droite, mais il y aura effectivement des duels à gauche lorsque la droite est déjà éliminée», se félicite le Vert Jean-Vincent Placé.

Comme un air de répétition générale pour 2012 a soufflé cette semaine sur la «gauche solidaire». Au moins entre socialistes et écologistes. Martine Aubry et Cécile Duflot, qui se sont affichées ensemble mercredi encore, se téléphonent désormais presque tous les jours, tandis que leurs négociateurs - Christophe Borgel et François Lamy pour le PS, Jean-Vincent Placé et Jean-Marc Brûlé pour Europe Écologie-Les Verts  - sont parvenus à des «accords de désistement réciproques» dans 98 % des cantons renouvelables. «On a fait un travail pour faire en sorte que les choses se passent bien en termes de report de voix au sein de la gauche. Les consignes sont claires par rapport au barrage absolu face au Front national, et par rapport à la droite : il n'y aura aucune triangulaire face à la droite, mais il y aura effectivement des duels à gauche lorsque la droite est déjà éliminée», s'est ainsi félicité mardi soir Jean-Vincent Placé.

 

«Cr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant