Les écologistes suspendent les négociations avec le PS

le
0
L'annonce par François Hollande du maintien de la construction de l'EPR de Flamaville, s'il était élu, est un point de rupture pour Europe Écologie-Les Verts.

Les écologistes voudraient en faire leur «trophée»: l'arrêt de la construction du réacteur EPR de Flamanville. Dans leurs négociations avec le Parti socialiste en vu d'aboutir à un accord de gouvernement et un accord électoral pour 2012, c'est le point dur pour eux. Et les socialistes donnaient le sentiment de pouvoir céder: «J'entends des arguments pour et des arguments contre», expliquait un négociateur récemment. Jusqu'à ce que lundi soir, François Hollande, le candidat PS, semble fermer la porte. «Je préserverai la construction d'un EPR, à la condition bien sûr que toutes les règles de sécurité soient respectée», a-t-il déclaré sur France 2. Inacceptable pour EÉLV qui a mardi «suspendu» les négociations. «On n'est pas en négociations, on les a suspendues», a expliqué un cadre d'EÉLV à l'AFP. «Sans dramatiser, je ne vais pas banaliser la déclaration de François Hollande», a ensuite commenté la secrétaire nationale d'EÉLV, Cécile Duflot, t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant