Les écologistes se mettent aussi les communistes à dos

le
1

PARIS (Reuters) - L'accord électoral passé par Europe Ecologie-Les Verts avec le Parti socialiste n'est pas du goût des députés communistes et apparentés, qui menacent de remettre en cause le fonctionnement du groupe qu'ils forment ensemble à l'Assemblée nationale.

Le groupe de la gauche démocrate et républicaine, créé en juin 2007, rassemble les députés communistes et apparentés, ceux du Parti de gauche, les Verts (EELV) et quelques divers gauche.

Les députés PC et apparentés protestent contre l'accord entre le PS et EELV qui prévoit notamment la présentation d'un candidat contre le député apparenté PC sortant François Asensi dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis.

"Le maintien d'un candidat commun PS-EELV dans cette circonscription serait une faute politique grave", déclare le député Roland Muzeau, porte-parole des députés PC et apparentés.

"Chercher, comme le fait EELV à gagner des sièges au détriment du Front de gauche constitue une agression inacceptable en pure contradiction avec les attentes de nos concitoyens et concitoyennes qui aspirent à battre la droite en 2012", ajoute-il dans un communiqué.

"Le fonctionnement interne du groupe GDR devrait être reconsidéré si l'accord électoral PS-EELV était maintenu en l'état", conclu le député.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alai1498 le mercredi 23 nov 2011 à 13:54

    ça y est: ils se bouffent entre eux. Pourtant ils n'ont pas encore gagné les élections. Qu'est ce que cela sera, après, s'ils les gagnent...