Les échéances doivent être tenues sur Fessenheim, dit Royal

le
7
SÉGOLÈNE ROYAL POUR LE MAINTIEN DES ÉCHÉANCES SUR LA FERMETURE DE FESSENHEIM
SÉGOLÈNE ROYAL POUR LE MAINTIEN DES ÉCHÉANCES SUR LA FERMETURE DE FESSENHEIM

PARIS (Reuters) - Les échéances doivent être tenues sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), a déclaré jeudi la ministre de l'Energie Ségolène Royal.

EDF veut conclure un accord avec l'Etat sur une indemnisation avant de lancer la fermeture de la centrale, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.

"Les échéances doivent être tenues", a déclaré jeudi Ségolène Royal sur Europe 1.

"Le décret d'arrêt de fonctionnement de Fessenheim doit être pris avant la fin de cette année", a-t-elle ajouté. "Le processus doit être tenu, et il n'y a aucune raison qu'il ne le soit pas."

François Hollande avait promis la fermeture de Fessenheim avant la fin de son quinquennat. Mais il a reconnu en septembre dernier qu'elle ne pourrait avoir lieu en 2016 en raison du retard du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche), dont l'ouverture est aujourd'hui prévue pour fin 2018.

L'Etat a cependant demandé à plusieurs reprises à EDF, dont il détient 84,9% du capital, de lancer le processus de fermeture de Fessenheim dès cette année.

Selon Le Monde, le ministère de l'Environnement et de l'Energie a proposé de verser moins de 100 millions d'euros à EDF pour compenser la fermeture de cette centrale.

A la question "l'Etat pourrait-il monter jusqu'à un milliard ? ", Ségolène Royal a répondu : "Absolument pas."

"Il n'y a aucune raison d'aller au-delà de ce que les règles prévoient", a-t-elle dit.

La ministre de l'Energie a par ailleurs annoncé que le rattrapage des tarifs de l'électricité serait de l'ordre de "1,5 euro par mois pendant 18 mois", soit une trentaine d'euros à répartir sur cette durée.

Le Conseil d'Etat a annulé mercredi un arrêté qui limitait à 2,5% l'augmentation des tarifs de l'électricité survenue en 2014, imposant au gouvernement d'appliquer une hausse rétroactive des factures payées par les ménages français.

Pour les tarifs 2016-2017, l'augmentation sera "de moins de 1%, peut-être aux alentours de 0,5%", a-t-elle précisé.

(Chine Labbé et Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a 9 mois

    Et pourquoi l'electricité augmenterait.......meme de 1%......quand il n'y a pas d'inflation ..... et que le prix des prix des energies fossiles baissent.....POURQUOI ? ET pourquoi fermer Fessenheim des lors que l'on vient d'operer les mises à jour de la centrale il y a moins de cinq ans. Soit elle est secure et on ne la ferme pas ou elle ne l'est pas et on la f

  • M4098497 il y a 9 mois

    C'est elle qui a dit que les tarifs autoroutiers n'augmenteraient pas. C'est elle qui a dit que les tarifs électricité n'augmenteraient pas. Et c'est elle qui dit que Fessenheim FERMERA , alors il faut la croire. L'histoire jugera que Hollande avait des circonstances atténuantes.

  • M6749774 il y a 9 mois

    Lors de la campagne électorale de 2012 elle n'avait pas été capable de répondre à la question "quelle set la proportion du nucléaire en France dans la production d'électricité". C'est elle maintenant qui viendrait dire ce qu'il faut faire dans ce domaine. Mais où allons nous avec des gens de cette incompétence.

  • godardja il y a 9 mois

    S. Royal serait-elle en contradiction avec son patron et ex nommé Hollande ? On n'est plus à une contradiction près dans ce Gouvernement de brèles. Je parie aussi que Fessenheim ne fermera pas à moins qu'il y ait un deal avec EDF dans le cadre d'une recapitalisation.

  • M898407 il y a 9 mois

    De quel droit cette incompétente prétentieuse se permet elle de confirmer un calendrier de mesures sur lequel elle n'a aucune connaissance ni aucune influence ?

  • M5626052 il y a 9 mois

    Comme Pour Notre Dame des Landes: prendre par référendum l'avis de la population entourant la centrale pour ou non une fermeture immédiate. Puisque selon Mme Royal, cette population vis dans la peur d'une catastrophe nucléaire.

  • M1589075 il y a 9 mois

    Nous voyons bien l'incompétence et la démagogie du gouvernement.Fermer Fessenheml sauf qu'il y a des lois qui obligent à indemniser et qu'il y a des actionnaires privés. Si Llévy cède je lui fait un procés(je vais acheter une action) pour ne pas avoir défendu l'intérêt de la sociéte et d'avoir fait passer une action politique avant. Si on estime à 2 milliards(estimation annoncée) Lévy doit tout faire pour les obtenir. Je me rassure ce gouvernement ne prendra aucune mesure et Fessenheim restera