Les drones plus nombreux dans les airs et sur l'écran radar de la justice

le
0
Les drones plus nombreux dans les airs et sur l'écran radar de la justice
Les drones plus nombreux dans les airs et sur l'écran radar de la justice

Un drone gêneur lors d'un sauvetage en mer à Anglet, des pilotes épinglés par la justice à Paris, Nancy, Pau... les procédures se multiplient pour encadrer l'usage des drones civils de plus en plus nombreux, sans grande visibilité de la règlementation.Début février à Anglet (Pyrénées-Atlantiques): onze membres d'équipage du cargo espagnol "Luno", brisé en trois sur une digue, sont hélitreuillés lors d'un sauvetage homérique par une houle de six à huit mètres. Or, on sait, selon le Parquet de Bayonne qui a ouvert une enquête, que "le pilote de l'hélicoptère militaire a été gêné par la présence d'un drone" qui aurait retardé un décollage, "à un moment où il fallait opérer au plus vite". Pour se trouver dans cet espace aérien, le drone aurait du avoir l'aval de la tour de contrôle de Biarritz.Le drone, d'une envergure d'1,40 m et de 8 kg, était équipé d'une caméra, pas de parachute; il a été saisi, pilote et propriétaire entendus. Celui-ci vend des images à destination de médias.Fin février à Paris, un militaire de 22 ans en permission a été condamné à 500 euros d'amende pour "conduite d'un aéronef non conforme aux règles de sécurité" après avoir fait voler un drone près de la Tour Eiffel. A Nancy, c'est un opérateur de 18 ans qui a été poursuivi pour "mise en danger de la vie d'autrui", une première en France selon le Parquet local. Fin janvier, il avait tourné des prises de vues de la place Stanislas et de monuments de la ville. - Cadre réglementaire précis - Le nombre de procédures "va s'accroître", prédit Caroline Parizel, substitut du Procureur de Pau. "Un drone de 900 grammes ou 1 kilogramme, s'il tombe de 10-20 mètres, il peut tuer...".Surveillance de cultures agricoles (un usage en forte croissance), de forêts, d'infrastructures, de bâtiments industriels, d'ouvrages d'art, couverture d'évènements sportifs ou d'actualité, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant