Les drones ont pris leur envol et devraient s'installer durablement dans le paysage

le
0
Les drones ont pris leur envol et devraient s'installer durablement dans le paysage
Les drones ont pris leur envol et devraient s'installer durablement dans le paysage

(AFP) - Les drones civils ont été découverts par le grand public en 2014, mais derrière le bruit médiatique, ce secteur en gestation pourrait s'imposer dans notre quotidien, avec des pays en pointe comme les États-Unis ou la France."Le secteur des drones devrait exploser au niveau mondial, de manière simultanée avec l'ouverture des réglementations", estime Emmanuel de Maistre, patron de Redbird, une start-up française qui exploite des drones à destination de l'industrie.

Jusque-là cantonnés à des usages militaires, les drones sont arrivés dans le monde civil avec des usages diversifiés, qui leur ouvrent des perspectives nouvelles au-delà de la simple prise d'image.

Légers, souples et faciles à mettre en oeuvre, ils offrent des performances souvent meilleures que celles obtenues avec les moyens traditionnels (hélicoptères, avions légers, satellites) et "peuvent aider à produire plus et mieux, et dans certains cas, moins cher", estime l'Académie de l'air et de l'espace (AAE).

À la croisée des chemins entre l'aéronautique civile et la high-tech, leur usage est règlementé par les autorités de sécurité aérienne, mais ils relèvent davantage des nouvelles technologies que de l'aéronautique.

"Vous retrouvez dans un drone tout ce que vous avez dans votre smartphone", souligne ainsi Emmanuel de Maistre.

Le grand public a découvert leur usage avec la couverture d'événements d'actualité, sportifs et culturels, perçus sous des angles nouveaux grâce aux images aériennes inédites qu'ils offrent.

C'est notamment grâce à eux que les grands médias internationaux ont couvert les événements de la place Maïdan à Kiev ou le Tour de France. Au Canada, des facultés de journalisme dispensent même des cours spécialisés dans le tournage de reportages assistés de drones.

De leur côté, des acteurs comme Parrot se sont imposés avec des drones-caméras volants pilotés à l'aide d'un smartphone, un segment qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant