Les drones ont le vent en poupe

le
0
Les drones ont le vent en poupe
Les drones ont le vent en poupe

Utilisés depuis de nombreuses années dans l'armée et la sécurité, les drones se sont répandus depuis dans de nombreux autres secteurs tells que les médias, la photographie, le cinéma, l'agriculture, l'énergie, la livraison... De plus en plus abordables et simples à utiliser, les quadricoptères sont également partis à la conquête du grand public qui compte un nombre croissant d'adeptes.Du 4 au 5 juin prochain, le Cité des sciences de l'industrie de Paris organise pour la première fois "Drôles de Drones", entièrement consacré aux quadricoptères et à leur utilisation. Durant deux jours, le festival proposera des débats, des ateliers, des expositions, des conférences et même des démonstrations de pilotage et de courses de drones (FPV) à l'intérieur et l'extérieur.

Ce type de manifestation témoigne de la dynamique de ce marché en plein boom. Les visiteurs pourront y découvrir les dernières innovations, les différents usages, mais aussi en savoir un peu plus sur la réglementation très stricte qui encadre l'utilisation des drones en France.

Un marché florissant

En 2015, il se serait écoulé 4 millions de drones de loisir dans le monde. Il a d'ailleurs été l'un des principaux cadeaux vedettes des dernières fêtes de fin d'année. Le marché est dominé par le Chinois DJI (modèles Phantom, Inspire...) et le Français Parrot qui fait un tabac avec son fameux modèle AR.Drone. Selon le cabinet d'étude GFK, le fabricant français aurait triplé ses ventes de drones de loisirs en 2015 avec 286.019 unités écoulées sur l'année. Les deux ténors du marché doivent toutefois faire face à une concurrence de plus en plus farouche.

Très porteur, le marché attise l'appétit de nouveaux prétendants, même les plus inattendus. C'est le cas de GoPro, le leader du marché des caméras d'action, qui cherche à diversifier ses activités en développant son propre drone baptisé Karma. Son lancement qui avait été annoncé courant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant