Les drones américains au Niger pourraient être redéployés

le
0

WASHINGTON/NIAMEY, 2 septembre (Reuters) - Les Etats-Unis préparent une éventuel redéploiement de leurs drones au Niger pour organiser une base avancée dans le Sahara plus proche des islamistes considérés comme responsables des attaques dans la région, indiquent des responsables américains de la défense. Les drones américains au Niger, déployés après l'intervention française de 2013 au Mali contre les islamistes, sont gérés par une équipe de 120 militaires. Ils effectuent leur missions à partir d'une base proche de la capitale Niamey. Dans le cadre du changement, encore à l'étude, les drones seraient désormais basés à Agadès, à 750 km au nord-est de Niamey. "Géographiquement et stratégiquement, Agadès représente une option intéressante (...), compte tenu de sa proximité avec les menaces dans la région", explique Benjamin Benson, porte-parole de l'Africa Command de l'armée américaine. Malgré l'intervention française au Mali, les groupes liés à Al Qaïda continuent à opérer dans la région, dans une zone aux frontières poreuses à cheval entre le Niger, le Mali, la Mauritanie, l'Algérie et la Libye. Le gouvernement nigérien a déjà donné son feu vert au projet, a-t-on indiqué mardi à Reuters de source civile et militaire. "Le Niger a donné son consentement total", a déclaré un haut responsable militaire nigérien. "Le but est de sécuriser nos frontières contre les infiltrations djihadistes. La Libye, par exemple, est en pleine tourmente et de ce fait, la surveillance doit être renforcée là-bas." Les Etats-Unis ont également déployé des drones au Tchad voisin. Ils sont utilisés pour la recherche des quelque 200 lycéennes nigérianes enlevées en avril dernier par les islamistes de la secte Boko Haram. (Phil Stewart à Washington et Abdoulaye Massalaki à Niamey; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant