Les drôles de consignes anti-Manif pour tous

le
3
Dans un PV que Le Figaro a consulté, un gendarme assure qu'il devait interpeller toute personne qui tenait en mains un drapeau.

Le Défenseur des droits recevra ce jeudi deux jeunes sympathisants de la Manif pour tous: il s'agit de la première audition, par les services de Dominique Baudis, qui «veillent au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité», d'opposants au mariage gay s'estimant victimes d'«arrestations arbitraires». Une vingtaine de réclamations individuelles ont déjà été adressées au Défenseur des droits. Mais la Manif pour tous «pense pouvoir lui en envoyer bientôt au moins une centaine d'autres».

Celle de Jean et d'Aurélien est particulière: l'ensemble de la procédure (trois gardes à vue en mai dernier, deux en deux jours pour le premier, une pour le second) a été annulé en juillet par le tribunal correctionnel, pour défaut de base légale. «Tellement les faits étaient ahurissants», souligne leur avocat, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3442498 le jeudi 12 sept 2013 à 07:31

    La dictature de la pédalattitude gauchiste dans toute sa splendeur

  • phiphou le mercredi 11 sept 2013 à 22:17

    République ??? Bananière alors....

  • jellevy le mercredi 11 sept 2013 à 22:01

    Et les vrais délinquants courent toujours.Le rôle de la police, M.Valls est d'arrêter les délinquants, pas les honnêtes gens, ni de truquer les photos des manifestations, ni même de mentir sur leur nombre. Socialistes partout, justice nulle part ...Par contre les enfants de ministres remplissent les prisons : Taubira, Touraine ..Pour donner des leçons de valeurs aux français ils sont fort ces bougres là.