Les droits des femmes progressent difficilement dans le monde

le
1
LES DROITS DES FEMMES PROGRESSENT DIFFICILEMENT DANS LE MONDE
LES DROITS DES FEMMES PROGRESSENT DIFFICILEMENT DANS LE MONDE

WASHINGTON (Reuters) - L'Arabie saoudite est en tête des pays qui limitent le plus les droits économiques des femmes et l'Asie du Sud-Est, le Proche-Orient et l'Afrique du Nord ont le moins progressé en la matière ces cinquante dernières années, selon un rapport publié mardi par la Banque mondiale.

Malgré une amélioration globale des droits des femmes dans le monde, dans presque tous les pays étudiés par le rapport - 143 - il reste au moins une loi ou une réglementation pour interdire certains postes aux femmes, les empêcher d'ouvrir un compte en banque ou de prendre des décisions par elles-mêmes.

En outre, 28 pays établissent une distinction juridique entre les droits des hommes et ceux des femmes dans dix domaines au moins. La moitié de ces pays sont situés au Proche-Orient et en Afrique du Nord et 11 autres en Afrique subsaharienne.

Octroyer plus de droits aux femmes est considéré par les spécialistes du développement comme un moyen très important pour parvenir à l'objectif de la Banque mondiale d'éliminer l'extrême pauvreté d'ici 2030, dans la mesure où les femmes ont souvent la responsabilité de la famille.

Tous les pays ont commencé à supprimer les obstacles juridiques à la participation des femmes à la vie économique, mais les progrès sont inégaux. En Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est, les restrictions ont été réduites de moitié depuis 1960, souligne Augusto Lopez-Claros, directeur des indicateurs mondiaux à la Banque mondiale.

A l'opposé, le Proche-Orient est la région qui a le moins progressé et certains pays sont même en recul de ce point de vue. Le Yémen et l'Egypte ont ainsi supprimé de leur Constitution les mesures qui interdisaient de procéder à des discriminations fondées sur le genre. En Iran, les maris ont le droit d'empêcher leur femme de travailler.

Environ 25% des pays étudiés n'ont pas de législation sur les violences domestiques. Le Proche-Orient et l'Afrique du Nord sont les zones où les femmes sont le moins protégées dans ce domaine. L'Algérie et le Maroc sont les seuls pays de la zone disposant de lois contre le harcèlement sexuel au travail.

Stella Dawson, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le mardi 24 sept 2013 à 18:45

    LA VRAIE QUESTION : comment peut-on être musulmane ?