Les droits de mutation divisés par deux

le
0
Nicolas Sarkozy propose de diviser par deux les droits de mutation payés par les ménages lors de l'achat de leur résidence principale.

Lors de l'acquisition de leur logement ancien, les ménages doivent s'acquitter des «droits de mutation», un impôt s'élevant à 5,09% du prix de vente. Nicolas Sarkozy veut diviser par deux ces droits, mais, précise son entourage, uniquement lors de l'achat de la résidence principale. Le but étant de faciliter la mobilité professionnelle en rendant moins onéreux l'achat immobilier. Le courtier en prêts immobiliers Cafpi a calculé qu'un ménage achetant une maison pour 195 000 euros économiserait 5 235 euros. «Cet allégement a d'autant plus d'effet que les banques exigent que les droits soient payés sur l'apport personnel des ménages», confirme Jean-François Buet, candidat à la présidence de la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), pour qui cette mesure «fluidifiera le marché immobilier».

Seul problème: les droits de mutation auraient rapporté plus de 11 milliards d'euros en 2011 aux communes et départements, selon Dexia. Pour les seuls départeme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant